Hommage d’Ali Khadaoui à Moha Abehri

Posté par kabylie libre le 16 juin 2010

kadaoui.bmp

     Grâce à la ténacité du Docteur Ahmed Oudadess,
en collaboration avec Poètes du Monde section Tamazgha,
Imazighen  rendent un    vibrant hommage à Moha Abehri
   l’auteur de « Etre ou ne plus être »   les 4-5-6 Juin 2010 
                     à AZAGHARFAL – AGHBALA 
                       
Moha Abehri à dos de son  « frère » : voir « propos à mon frère »

Moha Abehri, le fils des Ait Ouachbab, de Zawit Cheikh, écrivain, journaliste amazigh marocain avait choisi Aghbala comme dernière résidence avant sa mort en 2003. En fait, le Docteur Ahmed Oudadess qui savait l’écrivain condamné, l’avait reccueilli chez lui, l’avait soigné pendant plus d’une année à Azagharfal près d’Aghbala. Cette présence d’un grand écrivain et journaliste ne pouvait pas passer inaperçue : très vite, Azagharfal est devenu un haut lieu de pèlerinage où se rencontrent les artistes, les écrivains, les militants amazighes amis de Abehri.
Cette année encore, fidèle à la mémoire du grand écrivain, le Docteur Oudadess aidé par des amis du défunt  rendent un vibrant hommage au grand écrivain le long de trois jours de festivités où poésie, danse, art plastique et conférences font revivre la mémoire d’un homme qui aura marqué toute une époque.
Poésie, peinture, danse, chant et cinéma amazigh ont ponctué trois jours durant, une commémoration particulièrement enrichie par une présence prestigieuse de nouveaux visages jeunes et moins jeunes.
Son livre « Etre ou ne plus être », avait soulevé et soulève toujours toutes les interrogations sur le destin du peuple amazighe.

                                                                                                                    Ali khadaoui

Publié dans Tamazgha | Pas de Commentaire »

1...34567...14
 

volvofh16 |
les chevaux |
YamaP Diary |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yasmineontv
| Monbazillac: informations c...
| yannfanch