Lecture de Ali Khadaoui du livre « Etre ou ne pas être » de Moha Abehri

Posté par kabylie libre le 16 juin 2010

Ali khadaoui, ami de l’auteur, Ambassadeur des Poètes de Tamazgha auprès de Poètes du Monde, nous fait visiter le roman « Etre ou ne plus être » de Moha Abehri.

Une lecture de« Biqcha  ou être ou ne plus être » de Moha Abehri

« Etre ou ne plus être »est un cri de détresse, un cri d’alarme pour la sauvegarde d’une langue, d’une culture et d’une manière d’être de la mort certaine, si le rouleau compresseur de l’arabisation et de la falsification de l’histoire n’est pas stoppé. C’est une prise de conscience brutale que l’amazighité dans tout ce qu’elle a de signifiants et de signifiés est menacée pour la première fois de son histoire millénaire « DE NE PLUS ËTRE ». Pour l’auteur, il y a urgence. Urgence pour l’auteur doublement  conscient : d’abord de sa propre précarité en tant que simple être mortel malade incurable qui vit ses derniers jours; mais surtout urgence à se dégager de sa responsabilité à la fois  en tant qu’acteur et témoin de l’agonie d’une culture : sa propre culture, et donc sa propre identité.  

Lire la suite… »

Publié dans Tamazgha | Pas de Commentaire »

12345...14
 

volvofh16 |
les chevaux |
YamaP Diary |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yasmineontv
| Monbazillac: informations c...
| yannfanch