Cette mosquée qui embarrasse Moscou

Posté par kabylie libre le 6 octobre 2010

mosquemoscou.jpg

La capitale russe est à son tour agitée par une polémique liée à la construction d’une mosquée. Les habitants de Tekstilchiki, quartier excentré au sud-est de Moscou, ne veulent pas voir de mosquée sous leurs fenêtres. Un terrain de 4.000 m2 a pourtant été octroyé par les autorités locales pour sa construction.

Le lieu devrait accueillir les musulmans habitant à l’est de la capitale. La décision de la préfecture a aussitôt été contestée par les 3.000 habitants du quartier, qui ont multiplié les initiatives pour empêcher le bâtiment de sortir de terre. Manifestation, pétition à hauteur de 1.800 signataires… Une centaine de personnes se sont rassemblées le week-end dernier pour planter des érables sur le terrain.

“Il nous manque un parc ici. Nous ne sommes pas des xénophobes ou des nationalistes, nous n’avons rien contre les musulmans, les mosquées ou les églises, mais on veut notre parc que les autorités nous avaient promis de faire ici il y a quelques années”, dit Mikhail Boutrimov, activiste. Une quinzaine d’érables symbolisant la première allée du futur parc a été plantée sous les regards attentifs des miliciens qui n’ont rien fait pour arrêter les activistes. Médiatisée, l’action a contraint le préfet à promettre que rien ne sera construit sans l’accord des habitants du quartier.

Prier dans les églises orthodoxes

Cette polémique intervient alors que le nombre des mosquées à Moscou est largement inférieur aux besoins de la communauté musulmane. Selon Ravil Gaynoutdin, mufti de la partie européenne de la Russie, “il n’y a que cinq mosquées pour deux millions de musulmans habitant à Moscou”. La plus grande mosquée synodique de la ville, qui peut accueillir jusqu’à 13.000 personnes, était bondée lors du dernier Aïd-el-Fitr, fête de fin de ramadan. Selon la milice, ce jour-là, 55.000 musulmans étaient venues faire leur prière devant la mosquée centrale, jusque sur la chaussée.

Pour remédier aux besoins, l’imam de la ville de Tyumen pense avoir trouvé sa solution. Fatykh Garifullin propose à tous les musulmans de faire leur namaz de fête dans les… églises orthodoxes. “La foi nous permet de faire le namaz partout sauf dans le cimetière, le bain et les toilettes. Je vois que les églises sont vides, nous n’aurons donc qu’à couvrir les icônes et les crucifix par des tissus, puisque l’islam rejette toute idolâtrie.” Une proposition qui n’a guère suscité l’enthousiasme. Côté musulman comme côté orthodoxe.

                                                  Source: exils.net          

Laisser un commentaire

 

volvofh16 |
les chevaux |
YamaP Diary |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yasmineontv
| Monbazillac: informations c...
| yannfanch