M. Grim un politologue au service du sérail

Posté par kabylie libre le 16 juin 2010

grim.jpg

Par: Dr Kader Dahdah

Beaucoup d’encre a coulé au sujet de l’installation officielle du gouvernement provisoire kabyle auquel j’ai moi-même pris part au palais des congrès à Paris et qui a rassemblé plus de 500 Kabyles venant de différentes régions de France et de tous les pays d’Europe et même de Kabylie et d’Amérique.

La cérémonie s’est déroulée dans une ambiance émouvante chaleureuse et fraternelle.
Un certain nombre d’organes de presse en particulier El Watan ont ouvert leurs pages à la fois aux partisans et aux détracteurs du mouvement pour l’autonomie de la Kabylie. Ce qui a le mérite de donner une information complète et objective au citoyen sur la question aussi importante que sensible de l’autonomie de la Kabylie, mais aussi de faire avancer la démocratie et la liberté d’expression.
Des réponses s’imposent sur l’intervention de M. Rachid Grim, qui considère que le gouvernement provisoire kabyle est une provocation inutile en lui collant d’emblée l’étiquette « indépendantiste ».
Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage. Par facilité, c’est toujours la victime que l’on attaque et on trouve toutes les raisons du monde pour la désigner comme responsable de tous les maux.
Doit-on rappeler au politologue que la revendication linguistique et identitaire légitime et inaliénable est bien antérieure à l’avènement du MAK et au GPK ? Si nous en sommes arrivés à cette situation M. Grim, c’est parce que le pouvoir autiste n’a jamais écouté ni le MCB, ni le FFS, ni le RCD et encore moins le mouvement citoyen, qui a mobilisé pourtant des millions de personnes pendant plusieurs mois. Le pouvoir a répondu par la violence, la ruse et la corruption. Cette fuite en avant pousse au pourrissement de la question identitaire et risque de favoriser l’apparition de véritables mouvements sécessionnistes si la société civile ne réagit pas de façon responsable et à temps.
Les apprentis sorciers séparatistes et spécialistes dans la division entre Algériens pour mieux régner, sont plutôt à chercher du coté d’El Mouradia au lieu de designer injustement Ferhat Mehenni et le mouvement pour l’autonomie de la Kabylie.
À mon avis, le premier coup de ciseaux fait sur la carte géographique algérienne a été exécuté par le locataire d’El Mouradia en jurant que Tamazight ne sera jamais langue officielle en Kabylie et encore moins en Algérie. Ne devons-nous pas regarder ce qui se passe ailleurs ?
L’Europe composée de 27 états avec une quarantaine de langues et plus de neuf religions différentes vient de réaliser l’Union européenne, qui est construite sur le socle des valeurs de tolérance et du respect de la différence. Les diversités linguistiques, ethniques et religieuses sont considérées chez eux comme une force de cohésion et des atouts majeurs pour le bien vivre ensemble et non pas comme des facteurs de faiblesse ou de division.
Par contre en Algérie, on observe le contraire. Le pouvoir en place ne peut concevoir l’unité territoriale que par l’éradication de la langue et de la culture kabyles et qu’à ses yeux, nous les Kabyles, nous ne pouvons être de bons citoyens algériens que si l’on renonce à notre spécifié linguistique et culturelle. Cet affrontement linguistique qui continue à s’imposer sur le terrain politique risque de nous trainer vers une pente très dangereuse, le pouvoir en place doit l’arrêter par l’octroi d’un statut officiel au Tamazight en Kabylie, pour que les compétitions et rivalités linguistiques ne puissent s’exprimer que sur le terrain des valeurs de la tolérance de l’amour de la fraternité, de la science et du savoir. Sachez M. Grim qu’à l’avenir personne ne pourra dire « je n’ai pas vu », ou « je ne savais pas ».
La fatalité n’existe pas, le destin et l’avenir de l’Algérie et même de l’Afrique du Nord sont toujours entre nos mains, nous n’avons d’autres choix que la réussite de la construction d’une Afrique du Nord moderne et prospère, ceci quelles que soient nos différences ou nos divergences.

Dr K.D

Cadre du MAK

Une Réponse à “M. Grim un politologue au service du sérail”

  1. aghilas-kosseila dit :

    azul fellawen,
    CE que vous dites et juste et tres interessant un plus d’un titre…
    le pouvoir est autiste vraiment. tout est bricolage et replatrage.
    outes institutions infiltrees et corrumpus.meme notre U.G.T.A nest en reste… certains mauvais ex DU S.I.T synica islamiste du salut promu commes des secretaires nationeaux…c’est tres grave..!!! et certains sont des adjoints de sidi-said….
    le salut n vient de vos mouvements ou des mouvements exterieus du pouvoir. ceux qui dancent ou parasitent autour du pouvoir parleurs comportemnts mechiaveliques ne savent que detruire…et corrompre…et malversations.
    ad nughel anemirh ar timlillih.

Laisser un commentaire

 

volvofh16 |
les chevaux |
YamaP Diary |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yasmineontv
| Monbazillac: informations c...
| yannfanch